En souvenir de votre séjour à Bischheim (Alsace) - Mai 1919 - Famille Steinfeld

Quand l'histoire familiale se mêle à la grande Histoire.

 

Il y a presque 100 ans, trouvé au dos d'une photo de famille.

L'armistice de Rethondes avait été signé  le 11 novembre 1918, à 5h15, entre les forces alliées et l'Allemagne dans un wagon dans la forêt de Compiègne à Rethondes.

Ce traité mettait fin au conflit sur le front occidental.

 

 

 

Pourtant notre grand-père Pierre BELHAIRE était toujours à l'armée en Alsace en mai 1919.

 

 

 

Il fut incorporé au 2eme régiment d’infanterie à partir du 26 novembre 1912. Arrivé au corps et soldat de 2eme classe le dit jour.

Parti aux armées le 7 août 1914. Caporal le 30 septembre 1915 – Sergent le 16 mars 1917 – Cassé de son grade pour faute grave d’indiscipline[1] - Passé au 47eme régiment d’infanterie le 16 janvier 1918 – Caporal le 29 mai 1918 – Sergent le 14 mars 1919 – Envoyé en congé illimité de démobilisation le 30 août 1919.

Il fut blessé le 2 décembre 1914 à la cuisse droite et à l’avant-bras droit par un éclat d’obus.

Le 9 mai 1917, au cours d’une reconnaissance dans les lignes ennemies, il a montré le plus bel exemple de courage et pendant le combat qui a suivi, a par son exemple contribué à l’entrain de son groupe.

Cité à l’ordre du régiment – n° 88 du 25-9-17, très bon sous-officier, d’une belle bravoure, a entrainé brillamment un groupe d’hommes à la contre-attaque d’une tranchée occupée par l’ennemi.

Croix de guerre, inscrit au tableau spécial de la médaille militaire le 16-6-20 – JO du 12-7-1921.

Sa campagne contre l’Allemagne dura près de 5 ans du 2 août 1914 au 29 août 1919 et son temps d’incorporation du 26 novembre 1912 à sa libération le 29 août 1919 soit plus de 6 ans.

 

(Pour voir tous les compléments cliquer sur le registre de matricule ci-dessus)[2]

 

 

On peut penser à la vue de la photo[3], que nos soldats passèrent un bon moment de détente avec la population locale civile alsacienne, ce qui était bien mérité après toutes ces années de désolation et de souffrance.

Notre grand-père est le plus à gauche.

 

 

 

Je me souviens jeune, aussi de ce tableau[4] qui siégeait en bonne place, dans la maison de mes grands-parents à Saint-Martin-de-Bonfossé. Ces médailles retracent le souvenir de plus de 6 ans de cette période troublée.

 

Les décorations de gauche à droite [5]

1-    Médaille militaire.

2-    Croix de guerre avec 2 étoiles, (à l’ordre du régiment et de la brigade).

3-    Croix du combattant.

4-    Médaille commémorative de la guerre 1914-18.

5-    Médaille interalliée 1914-18.

6-    Médaille départementale du cinquantième anniversaire de l’Armistice.

 

 

Nos grands-parents fondèrent une grande famille, 7 enfants, 19 petits enfants, et pour la suite je ne sais plus exactement.

 

 

A tout hasard si vous avez des informations sur les personnes présentes sur la photo,

et surtout sur la famille Steinfeld qui habitait à Bischheim en Alsace

n’hésitez pas à me laisser un commentaire. .... Merci....

 

 

[1] Je n’ai pas trouvé la vraie raison.

[2] Copie faite sur le site des archives de la Manche.

[3] Collection personnelle.

[4] Merci à mes cousins Marie-Claire et André pour la photo des médailles.

[5] Merci à Denis Small et à Thierry Catherine qui m’ont aidé pour identifier la sixième médaille.

Commentaires

1. Le jeudi 14 mars 2019, 12:09 par ISABELLE HERVY

Bonjour Henri,

Magnifique billet.

2. Le jeudi 14 mars 2019, 15:35 par Henri

Merci Isabelle, pour ton passage, je voulais rendre hommage à mon grand-père ainsi qu'à ses camarades.

Cette photo datant de presque 100 ans a été l'élément déclencheur de ce billet.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://famille.belhaire.fr/index.php?trackback/121

Fil des commentaires de ce billet