La Bande à Moussel

 

  • Gilles Laurent MOUSSEL, dit La Madeleine, cultivateur et marchand, 27 ans, originaire de la commune du Mesnil Eury et demeurant en celle de Saint Louet sur Lozon.
  • Julien SEBIRE, dit La Grandeur, fabricant vannier, 29 ans, originaire de la commune de Saint Louet sur Lozon.
  • Louis TRAVERT, 22 ans, potier, originaire de la Chapelle Enjuger.
  • Jacques GIRARD, cultivateur, 19 ans, originaire de Saint Ebremond sur Lozon.
  • Bernardin LEPAGE, meunier, 40 ans, originaire de Percy.
  • Michel LALLEMAND, dit Lucas, tisserand, 22 ans, originaire de Saint Louet sur Lozon. (sans doute beau frère de Gilles MOUSSEL)

 

Tous, ils ont été accusés, étant armés et déguisés et se disant ’’Chasseurs du roi’’, d'avoir accompli une suite d’effroyables méfaits : vols, tortures par brûlures aux pieds et assassinats dans les communes du Mesnil Eury, Amigny, Montreuil, La Chapelle Enjuger et le Dézert.

Ils brûlèrent les pieds d’un cultivateur François CATHERINE au Mesnil Eury, avec de la paille enflammée.

Le lendemain, 11 Germinal an V, ils chauffèrent également les pieds d’une femme, la veuve BELHAIRE (Anne HEUGUET) de la Chapelle Enjuger, pour la forcer d’avouer où elle avait mis son argent, ils la dépouillèrent aussi d'une grande quantité de vêtements.

Mais c’est dans la commune du Dézert qu’ils commirent, le 30 Floréal, le crime le plus horrible, le plus douloureux, en portant deux coups de couteau à un nommé MESLIER et en arrosant sa femme ’’d’huile bouillante’’, ce dont elle ne se remit pas car elle succomba quelques jours après dans d’extrêmes souffrances, de ces profondes blessures dont son corps était couvert.

Gilles MOUSSEL et Julien SEBIRE répondent en plus du meurtre de la veuve LECHEVALLIER et de ses deux filles qui tenaient le cabaret Santa Maria à Montcuit.

Les débats durèrent quatre jours et aboutirent à six condamnations à la peine capitale. Les recours en cassation ayant été rejetés, nos six individus subirent leur châtiment, le 2 Prairial an VI sur la Croûte au Chantre à Coutances. Il fallut quatre prêtres pour les accompagner à l’échafaud avec un renfort d’exécuteurs.

Sources : 

  • Révolution entre Vire et Taute de Denis SMALL (Publié par Comité du Bicentenaire, 1989).
  • Des Tribunaux répressifs dans la Manche d’Emile SAROT (Publié par L. Larose et Forcel, 1882).
  • La Guillotine dans la Manche de Gérard LE PROVOST (Publié par G. Le Provost, 2003).
 
 
 
suite.jpg
 

Mes liens de parenté avec Gilles MOUSSEL et Anne HEUGUET.

Gilles_Moussel.JPG
 

 

 

suite.jpg
 
 
 

Gilles Laurent MOUSSEL

  • Journalier
  • Né le 2 janvier 1770 - , Le Mesnil Eury, 50, ,
  • Décédé le 2 prairial an VI (21 mai 1798) - place du marché, Coutances, 50, ,
  • À l'âge de 28 ans

Parents

  •  Jacques MOUSSEL 1729-1785
  •  Jeanne MENANT †1770/1777

Mariages et enfants

  • Marié le 18 août 1791, , St Louet sur Lozon, 50, ,, avec Marie LALLEMAND, née le 21 décembre 1769, , St Louet sur Lozon, 50, ,, décédée, Fileuse, dont
    • Louise Margueritte, née le 1er prairial an III (20 mai 1795), , St Louet sur Lozon, 50, ,, décédée.
    • Honorine Françoise Michelle, née le 13 thermidor an VI (31 juillet 1798), , St Louet sur Lozon, 50, ,, décédée. 
      Mariée le 15 février 1836, , Marigny, 50, ,, avec Jean DUVAL, né le 3 janvier 1786, , Marigny, 50, ,, décédé le 4 décembre 1856, , Marigny, 50, , (à l'âge de 70 ans).
    Dans la quête de mes recherches, j'ai fait la connaissance d'un descendant de Gilles MOUSSEL, qui est comme moi aussi généalogiste amateur...
 
suite.jpg